La fin  de l'abondance
  • Éditeur québécois

Quoi qu’en disent les adeptes du développement durable, les substituts aux énergies fossiles abondantes et bon marché n’existent pas. Aucune source d'énergie alternative ne pourra offrir un rendement aussi élevé que les énergies fossiles. Puisqu’ils refusent d’intégrer cette réalité, les modèles économiques dominants ne savent pas comment appréhender l'après-pétrole, et les habitants des sociétés industrielles sont incapables de se préparer aux profondes mutations qui les attendent.

Plongeant aux fondements de la pensée économique depuis Adam Smith, "La fin de l’abondance" montre que l’actuelle orthodoxie néoclassique fait fausse route en traitant la Terre et ses ressources comme des facteurs de production inépuisables, ce qu’elles ne sont pas.
Avec les énergies alternatives dites "diffuses", l’humain pourra par exemple réchauffer l’eau du bain, mais il ne pourra faire tourner les gigantesques turbines électrogènes qu’exige notre société de transformation industrielle, de consommation, de déplacements gigantesques et d’information électronique.

Au fond, écrit Greer, l'ère industrielle tout
entière, fondée sur les sources d’énergies concentrées et accessibles, aura peut-être représenté la plus grande bulle spéculative de l'histoire.

Traçant du monde de demain un portrait qui évoque explicitement le tiers-monde, John Michael Greer plaide en faveur des technologies intermédiaires chères à E.F. Schumacher ("Small is Beautiful"), de
changements politiques propres à adoucir la transition… et d'une bonne dose de stoïcisme.

Table des matières

Table des matières
La fin de l'abondance 1
Table des matières 5
Préface 7
Introduction – Un guide à l’intentiondes gens perplexes 13
1. L’échec de la science économique 22
L’illusion de l’invincibilité 25
L’échec des marchés 29
Enfourcher des hippogriffes 33
Le marché comme bien collectif 37
Les lois de l’énergie 40
Mensonges et statistiques 43
Superstitions économiques 48
L’argent mort-vivant 52
2. Les trois économies 58
La puissance des paradigmes 63
Les biens primaires et secondaires 67
La valeur d’échange et la richesse de la Nature 70
La face antiécologique de l’argent 76
Le piège de la finance 81
Avant l’argent 84
3. La métaphysique de l’argent 90
L’argent métastatique 96
L’envolée vers l’abstraction 102
Le crépuscule de l’argent 106
La bulle de l’argent 109
La fin de l’investissement 112
4. Le prix de l’énergie 117
L’énergie suit son penchant 122
Une crise de concentration 128
Barbarie et savoureuse eau-de-vie 132
Travailler avec l’énergie diffuse 137
L’impact économique de l’entropie 144
5. Les outils appropriés 148
La fin de l’âge de l’information 153
L’aspect économique de la contraction 158
Le crépuscule de la machine 162
Vers des technologies appropriées 168
Devenir un pays du tiers-monde 174
Le crépuscule de l’empire des États-Unis 179
La survie n’est pas rentable 182
6. La route qui nous attend 185
Se souvenir de ce qui fonctionnait 189
Défendre les biens communs 192
Taxer ce qui doit l’être 195
Dompter les entreprises 199
Une crise de la complexité 205
De retour vers l’avenir 210
Un avenir de potagers domestiques 213
Après la retraite 218
Épilogue – Small is Beautiful 221
Bibliographie 232