Quand le paranormal manipule la science

Quand le paranormal manipule la science
  • Éditeur québécois

Astrologie, croyance à la réincarnation, à la télépathie, ou au pouvoir de guérison... le para¬normal et les pseudosciences sont présents dans toutes les sphères de notre société.
Contrairement à ce qu'on pourrait penser, science et pseudosciences ne sont pas les deux côtés d'une même médaille comme le supposent ceux qui relient l'astronomie et l'astrologie. Le seul point commun entre ces deux approches réside dans leurs quatre premières lettres lesquelles recoupent également au Québec une marque de yaourt?: Astro. Nous sommes nettement en présence de deux médailles bien distinctes?!
Dans cet ouvrage, Serge Larivée nous propose un essai critique sur l'emprise de ces croyances. Il cherche ainsi à comprendre l'attirance que l'on peut ressentir pour le paranormal et les pseudosciences. Ce faisant, il montre en quoi le climat socioculturel et l'éducation contribuent à leur promotion. Enfin, il présente, afin de les dénoncer, 26 procédés utilisés par les promoteurs des pseudosciences pour justifier leur approche.
Aucun champ de connaissance n'est à l'abri des pseudoscientifiques. Les sciences humaines et sociales constituent cependant un terreau particulièrement fertile pour les charlatans de tout acabit.
Quand le paranormal manipule la science est une lecture essentielle pour tous les étudiants, notamment des filières de santé (psycho, médecine, etc.), car il apporte les bases de l'esprit critique indispensable à leur future pratique professionnelle. Les professionnels de la santé et le grand public seront également intéressés par cet enjeu paradoxal au xxie siècle.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Table des matières 11
Introduction 15
CHAPITRE 1– L’idéal scientifique : distinguons science et pseudosciences 17
Les normes de Merton 17
Les mécanismes de régulation de la science 19
La notion de paradigme 20
Le critère de réfutabilité 25
CHAPITRE 2 – L’état des lieux 31
CHAPITRE 3 – Pourquoi les humains sont-ils si attirés par les pseudosciences : des facteurs historiques et d’autresr eliés à la nature humaine ? 41
Des facteurs historiques. Six méthodes préscientifiques d’acquisition ou de transmission des connaissances 41
En route vers la méthode scientifique avec celle du raisonnement 49
Des facteurs reliés à la nature humaine 51
CHAPITRE 4 – Comment le climat socioculturel et l’éducation contribuent à la promotion des pseudosciences 73
Le climat socioculturel 73
L’éducation : les pseudosciences à l’université 95
CHAPITRE 5 – Vingt-six procédés utilisés par les défenseurs des pseudosciences 145
Le recours à des théories invalidées ou non encore validées 146
Absence d’autocorrections et, par conséquent, de progrès 147
On ne révise pas la théorie, et pour cause, elle est invérifiable 147
Absence de liens avec d’autres disciplines scientifiques 148
Argument de l’holisme 148
Un énoncé audacieux ne le rend pas nécessairement vrai 149
Le recours aux mystères et aux anomalies 151
Les métaphores, les analogies et les mythes transformés en preuve 153
Quand les affirmations priment sur les démonstrations, l’opinion règne en maître 156
Confiance excessive dans les bonnes histoires,les anecdotes et les témoignages 162
Les contradictions ne changent rien à la croyance 167
L’absence de faits ou de reproduction des résultats confirme aussi la croyance 168
Pouvoir explicatif illimité et généralisation abusive 170
Utilisation d’un langage « maison » hermétique et de jeux de langage 171
Raisonnement circulaire 173
Le recours à Galilée 174
Le messager est plus important que le message 175
Le renversement du fardeau de la preuve 175
La science n’explique pas tout 177
Confusion entre coïncidence, corrélation et causalité 178
La doctrine des vérités multiples : la version ésotérique du relativisme cognitif 181
Évitement du processus d’évaluation par les pairs 183
Accent mis sur la confirmation plutôt que sur la réfutation 184
Usage excessif d’hypothèses ad hoc en vue dese soustraire à la réfutabilité 187
Détournement du vocabulaire scientifique 187
Du bon et du mauvais usage du doute : les pseudosceptiques à l’oeuvre 190
Le rôle des journalistes et des médias 193
CHAPITRE 6 – Un peu de culture scientifique peut-être ? 193
Le rôle de l’école 196
Le rôle des parents 203
CONCLUSION – Entre l’ouverture béante de l’esprit et l’excès de scepticisme, le doute raisonnable 205
Bibliographie 211
Couverture arrière 241