J'ai perdu mon mari
  • Éditeur québécois

À la suite d’un pari qu’elle était certaine de gagner, Évelyne perd son mari aux mains de Mélissa, barmaid du bar le Capri, que certains estiment être la plus belle fille du monde. Tentera-t-elle de ravoir son mari? Voudra-t-elle même le ravoir?

De cette nouvelle liberté étrangement acquise surgissent des réflexions sur différents sujets. Quelle est donc cette mince nuance entre délinquance et liberté? Comment s’incarne réellement la liberté, si mise de l’avant dans la publicité et les médias? De quelle manière la femme moderne peut-elle réellement profiter de cette autonomie?

Derrière sa prémisse farfelue et les grands éclats de rire qu’il déclenche, ce texte aborde donc de manière originale certains des plus grands enjeux de l’hypermodernité.