Le Cratère, tome 8
  • Éditeur québécois

« — À notre avis, il y a une possibilité que les Hommes en beige soient tentés de s'emparer de Lili.— Pour l'emmener à Titor ? lance un Diffuseur.— À Titor ou ailleurs… Mais si le Bureau des destins est incapable de prédire ce que fera Lili, c'est peut-être qu'un événement quelconque a fait que Lili n'est plus “sur le radar”, si on veut. Alors, nous avons décidé de suivre Lili à la trace et d'être présents partout où nous pourrons l'être. Si Lili est emmenée sur Titor, nous devrons y aller nous aussi.— Tout de suite ? Mais c'est beaucoup trop tôt !— Ce sera toujours un risque. Mais voyez-vous… nous avons le globe perdu ; nous savons où se trouve Titor. »
C'est la fin de l'« octaventure » : Simon et Lili, ainsi que le reste de la promotion de 5e secondaire de l'école de Grise-Vallée (dont Éric-François Rouquin, Yann Dioz et les insupportables jumellesinversées-mais-de-noms-seulement Kim Laurence et Laurence Kim), partent en voyage de fin d'année. L'occasion de faire la fête ensemble avant de rejoindre des collèges différents…
Au programme officiel : une expédition en autobus jaune jusqu'à Fort-Rouillé, la plus grosse ville du pays, puis aux célèbres chutes Ongniaarha. Nos deux journalistes, cependant, feront un arrêt qui n'était pas prévu à l'horaire : l'île de Titor, où ils découvriront enfin (ou pas) le plus grand secret du monde !