Le faux pas de l’actrice dans sa traîne
  • Éditeur québécois

C’est un drame en trois scènes avec deux chants en guise d’indications.

Ça se passe au théâtre.

Le personnage de la veuve, prisonnière de la fameuse robe en bois au centre de Parents et amis sont invités à y assister, devient ici le rôle qu’on donne à une actrice, comme un piège qu’on tend à une personne qu’on souhaite humilier.

Comme il se doit, le piège ne se referme pas.

Il donne plutôt à la parole son volume.

Et on l’entend, cette parole, déborder du théâtre et se mêler à la vie.