D'une guerre à l'autre

Les opérations extérieures d'un sergent du 2e RIMa.Loin du témoignage édulcoré, D’une guerre à l’autre est le premier récit contemporain à retracer l’engagement d’un jeune soldat français et les épreuves traversées par un régiment dont plusieurs hommes sont tombés au service de la France.Engagé dans les troupes de marine en 2001 à l'âge de 20 ans, Yohann Douady intègre le 2e RIMa comme grenadier-voltigeur. Ses premiers déploiements l'amènent en Bosnie-Herzégovine, puis en Côte d'Ivoire, pour des opérations de maintien de la paix. En 2004, déployé à nouveau en Côte d'Ivoire, dans la ville de Bouaké, il vit en première ligne les événements dramatiques qui conduisent au bombardement des positions françaises par les Sukhoï SU-25 du président Laurent Gbagbo, puis participe à la charge des troupes de marine sur Abidjan en proie aux émeutes. Promu sergent en 2005, Yohann Douady retourne en Côte d'Ivoire avant de se préparer avec son régiment pour un futur déploiement en Afghanistan. Les patrouilles à pied ou en véhicule blindé, les missions héliportées, les missions d'appui et les investigations dans les villages se succèdent alors à un rythme infernal au cours d'opérations qui vont voir les marsouins du 2e RIMa affirmer leur suprématie sur les insurgés, mais également en payer le prix, sans jamais faillir à leur devise, « Fidélité et honneur sur terre et sur mer ».Plongez au cœur de l'action dans le 2e Régiment d'infanterie de Marine !EXTRAITJe m’appelle Yohann Douady. Après dix années de service, je suis aujourd’hui encore sergent dans une section tireur d’élite du 2e RIMa. Ces dix années, pour deux chevrons seulement, peuvent laisser penser à ceux qui connaissent l’armée que mon caractère ne joue pas toujours en faveur de ma carrière. Et ce témoignage ne contribuera peut-être pas à l’accélérer. Qu’importe. J’aime passionnément mon pays, j’aime le servir en tant que soldat, je respecte l’institution, mais j’estime qu’il est important de partager son expérience avec ceux qui, un jour, pourraient vouloir servir à leur tour. Je voudrais qu’ils le fassent en connaissance de cause, pour servir comme soldats et non pas dans une vaine tentative d’échapper au chômage ou de dénicher un petit boulot. Servir est un honneur, ainsi qu’une contrainte. Je l’ai vécu en Bosnie notamment, en Côte d’Ivoire ou encore en Afghanistan, et je souhaite simplement partager mes souvenirs, des souvenirs heureux, mais aussi des souvenirs moins heureux qui, parfois, tourbillonnent dans ma tête jusqu’à me faire vaciller.CE QU'EN PENSE LA CRITIQUEAu final, l’ouvrage du sergent Yohann Daoudy retrace ses campagnes avec une vérité de langage et un sens du détail descriptif que n’exclue pas la verve, et il mérite de figurer au premier rang des témoignages laissés par les soldats français engagés en OPEX. - Dominique Guillemin, Revue historique des arméesIndispensable à lire à celui qui veut devenir soldat, indispensable à lire aussi pour ceux qui veulent comprendre au ras du sol comment ont été et sont toujours employés nos « atomes de la force légitime » en Afghanistan, dans le bourbier ivoirien ou ailleurs. - Michel Goya, La Voie de l'épéeÀ PROPOS DE L'AUTEURSous-officier adjoint à la section Tireurs d'Élite du 2e RIMa, déployé à plusieurs reprises sur des théâtres étrangers, le sergent Yohann Douady est aujourd'hui titulaire, entre autres, de deux Croix de la Valeur Militaire avec étoile de bronze, de la Croix du Combattant et de la Médaille Outre-Mer agrafe "Côte d'Ivoire".