Imprimés interdits
  • Éditeur québécois

Dans le Québec d'après-guerre est apparue une nouvelle forme de communication populaire: les «journaux jaunes», ainsi baptisés à cause de la piètre qualité de leur papier. On y retrouvait tous les potins concernant les artistes, les cabarets et la vie nocturne, avec des contenus fortement dominés par la sexualité.
Ces publications éphémères sont vite devenues la cible du clergé et des moralisateurs qui voulaient épurer la Belle Province. Le maire Jean Drapeau caractérisait d'ailleurs ces journaux de «presse pestilentielle».
Quels tactiques d'intimidation et mécanismes juridiques ont utilisés religieux et politiciens pour arriver à leurs fins? Viviane Namaste met en lumière les motivations et les stratégies d'interdiction de la littérature populaire et examine pourquoi une compréhension de l'histoire de la censure peut alimenter nos réflexions actuelles, nous invitant ainsi à tirer des leçons de notre passé.
Viviane Namaste est professeure titulaire à l'Institut Simone de Beauvoir et titulaire d'une Chaire de recherche sur le VIH/sida et la santé sexuelle à l'Université Concordia.

Table des matières

Table des matières
Imprimés interdits. La censure des journaux jaunes au Québec, 1955-1975 1
Remerciements 9
Archives consultées et leurs acronymes 12
Introduction 13
CHAPITRE 1 • « Ces cloaques d’immondices » Les autorités religieuses et ­municipales contre les journaux jaunes à Montréal 21
Les journaux jaunes : définition de l’objet et survol du marché 27
Les organisations religieuses et les journaux jaunes 33
La lutte contre la littérature obscène à la Ville de Montréal 43
Le travail idéologique de la censure des journaux jaunes 53
Conclusion 60
CHAPITRE 2 • Sexualité, protection de la jeunesse et promotion de la nation : une Sainte-Trinité au service de la censure 62
La sexualité et les journaux jaunes : «Véritable prostitution de la littérature » 63
« Ces feuilles qui sont la perdition de la jeunesse. » (Jean Drapeau) 73
« La déchéance temporelle et spirituelle de la nation. » (Jean Drapeau) 88
Conclusion 103
CHAPITRE 3 • La réglementation de la presse populaire à Montréal. Cadre juridique et mise en application des lois 104
La loi provinciale 108
La loi fédérale sur l’obscénité 117
Règlements municipaux 120
Les poursuites intentées contre les vendeurs et les distributeurs 125
Tactiques et stratégies de censure frôlant l’illégalité 140
Conclusion 146
CHAPITRE 4 • « Débarrasser la ville de Rimouski de ces déchets littéraires» La censure de la presse jaune à Rimouski 149
Des campagnes d’épuration des journaux jaunes 159
Surveillance et actions au diocèse de Rimouski 163
Le travail idéologique de la censure à Rimouski 175
« Cet avertissement charitable » : le ciblage des vendeurs à Rimouski 181
Conclusion 185
Conclusion 189
Sexualité : la censure à Rimouski en 2008 192
Protection de la jeunesse : le projet de loi C-20 196
Les enjeux économiques pour réaliser la censure actuelle 200
Murs aveugles d’Isabelle Hayeur et la Biennale de Montréal 221
En guise de conclusion : quelques pistes de réflexion… et d’action ! 226
Ressources utiles pour surveiller et agir sur la censure 233
Bibliographie sommaire 235
Table des matières 239