Les plus folles histoires des idoles du rock et de la pop

Les plus folles histoires des idoles du rock et de la pop

Quand la musique bouleverse la société...1955. Un orage musical de 180 secondes secoue la planète : c’est la naissance du rock’n’roll. Finis les chanteurs guimauves. Phénomène sans précédent, le « Rock around the clock » de Bill Haley met le feu aux poudres. Il est l’homme par qui tout est arrivé : plus jamais la musique ne sera la même.Dans son sillage, s’engouffre une génération spontanée de musiciens inconnus qui se met à inonder le monde de sons nouveaux, de rythmes qui réveillent les plus endormis. Pour une fois, la musique n’adoucira pas les mœurs, elle va les bouleverser. Des millions de jeunes vont surfer sur ces rythmes violents et parfois provocants pour clamer leurs frustrations, secouer le joug séculaire des parents, affirmer leur droit d’exister, de penser, de s’exprimer et de devenir à leur tour des citoyens.Rockstars et popstars, portées aux nues, deviennent les porte-parole d’une jeunesse pressée de vivre et de se faire entendre. Pour mériter leur statut d’idoles, ces artistes devront souvent se livrer à une surenchère de décibels, d’originalité, d’excès en tout genre. Certains n’ont pas survécu à la gloire, d’autres sont devenus des « papys » du rock, des vétérans du showbiz. Leurs noms s’inscrivent en lettres de feu au panthéon de l’Olympe musical. Découvrez, entre autres :- Jerry Lee Lewis, le pape de l’hystérie collective- Little Richard, le Cassius Clay du rock- Elvis Presley, l’idole des idoles- Bob Dylan, quand la chanson s’en va-t-en guerre- Joan Baez, la grande prêtresse du folksong- Jimi Hendrix et sa guitare d’enfer- Pink Floyd et ses orages électroniques- Alice Cooper, le Frankenstein du spectacle- David Bowie, l’extraterrestre- Michael Jackson, le petit géant qui refusait de grandir- Johnny Hallyday, le champion de la fureur de vivreReplongez dans les heures de gloire du rock avec ses folles et sombres histoires !EXTRAITOn ne racontera pas l’histoire du XXe siècle sans mentionner le nom de ce garçon qui bouleversa la chanson populaire et marqua de façon indélébile toute la culture musicale. Showman incomparable, à la fois glamour, sexy et romantique, il fut, pendant vingt ans, dans le monde entier, le représentant le plus adulé du phénomène rock‘n’roll.Elvis Presley laisse derrière lui un héritage incomparable et restera l’un des grands mythes de sa génération. Sans n’avoir jamais composé lui-même aucune de ses chansons, il eut le génie de réaliser une fusion absolument novatrice de toutes les formes de musiques populaires dont il se nourrissait depuis l’enfance, qu’elles soient d’origine noire, blanche, folklorique, étrangère, religieuse ou laïque. Imprégné de blues et de rythmes afro-américains, son répertoire témoigne de toute cette richesse, puisqu’il aborde, avec un égal bonheur, le rock originel le plus pur (Blue Suede Shoes) et la country en passant par de nombreuses ballades romantiques et sentimentales (Don’t be cruel, Love me tender).À PROPOS DE L'AUTEURChristian Vignol a travaillé pendant plus de quarante ans en tant que journaliste. Il a également collaboré à plus d’une centaine de courts-métrages documentaires.