Harcelée à l'école, doubles peines

Un mois de harcèlement, quatre ans de dépression.Raphaëlle, adolescente choyée, élève d’une des plus élitistes écoles parisiennes, a payé très cher l’agression violente et sans répit de « camarades » de classe, qui pensent pouvoir tout se permettre.Ce long tunnel, marqué par les tentatives de suicide, la boulimie, les TOC et la déscolarisation, est aussi celui d’Isabelle, sa mère, qui vit l’effondrement de sa fille comme une remise en cause de ses qualifications de parent.Mais dans cette famille peu conventionnelle, la vitalité et la détermination sont les plus fortes. La lumière viendra de là où on ne l’attendait pas.Tantôt sous la plume de Raphaëlle, tantôt sous celle d’Isabelle, ce livre juste et utile, à l’écriture tendue, témoigne également de l’amour immense qui unit mère et fille. Un amour qu’aucun harceleur n’a pu détruire.EXTRAITJ’ai la chance d’être née dans un milieu aisé. Dans ma famille, il y a mes parents Isabelle et Alain, ma petite sœur Emma et ma grande demi-sœur Marion, issue d’un premier mariage de mon père. S’ajoutent à ce petit monde mon beau-père David et ma belle-mère Karine. Maman, c’est la mère rêvée ! Je l’aime à un point tel que ce sentiment est indescriptible. Elle est belle, intelligente, drôle, cultivée, aimante, chaleureuse... et tant d’autres qualités ! Bon, évidemment, elle est aussi pénible. Parce qu’une mère juive est forcément poule donc collante, donc toujours sur mon dos. Papa, à l’inverse, c’est l’iceberg. Beaucoup plus retenu, même s’il peut avoir beaucoup d’humour par moments. Quand il faut agir, il répond toujours présent mais quand il s’agit de montrer ses sentiments, l’affaire est plus compliquée. Je crois que c’est son héritage corse qui le rend parfois austère. C’est une sorte de héros lointain et sans nous l’avouer vraiment, Marion, Emma et moi en avons toutes un peu peur. Peur de ne pas être à la hauteur de ses exigences, peur d’être jugées du haut de sa réussite.CE QU'EN PENSE LA CRITIQUEUn récit touchant qui fait ouvrir les yeux sur la force des mots. On ne saurait que trop conseiller ce livre à toute personne qui pourrait de près ou de loin être familière avec le sujet. A ces mères qui ne savent pas forcément comment agir... à ces filles qui n’en peuvent plus de garder pour elles... - Alizée English, Détachée de presseÀ PROPOS DE L'AUTEURRaphaëlle Paolini a été chargée de communication au club L’ARC. Elle a assumé les mêmes fonctions au club le Baron de Londres puis au Sofitel St James. De retour à Paris, elle a renforcé l’équipe de communication d’une société de production pour finalement revenir à ses premières amours en créant sa propre entreprise.Auteur, concepteur-rédacteur, Isabelle Paolini a été journaliste, spécialiste des sujets de société pour France 3, chroniqueuse politique pour Bloomberg TV et Europe1.fr. Elle a également été Responsable de communication dans un grand groupe.