16 ans et papa
  • Éditeur québécois

A seize ans, tout ce qui m'intéresse, c'est le prochain party où j'irai, et les filles que je réussirai à séduire. A quoi bon me soucier de demain ? Je ne songe qu'à mon propre bonheur, et ça me va. Après tout, on n'a qu'une vie à vivre, non?
Ça, c'était avant l'appel d'Andréanne, cette fille que je connais à peine. Avant qu'elle m'annonce qu'un bébé grandissait dans son ventre. Et que j'en étais le père…
Moi, papa ?
Il n'en est pas question ! Je ne veux pas de cet enfant ! Je refuse de m'imaginer dans le rôle du père parfait. Le mien a foutu le camp il y a bien longtemps, alors je ne saurais pas comment m'y prendre. Mais ma mère insiste. Elle tient absolument à ce que je passe un test de paternité. A ce que je m'occupe du bébé, si c'est bel et bien le mien.
Et à ce que je devienne responsable.
La paternitéà l'adolescence a toujours existé, mais, de nos jours, ses conséquences sur le parcours scolaire et professionnel du jeune parent peuvent être énormes. Il est difficile pour celui-ci de prendre ses responsabilités, alors qu'il est encore un enfant lui-même. Le soutien de l'entourage se révèle donc primordial afin que le bien-être de tous les membres de la famille soit assuré.