On n'entend plus jouer les enfants
  • Éditeur québécois

Un auteur de romans noirs est bouleversé lorsque sa nouvelle compagne lui annonce qu’elle veut avoir un enfant de lui. Désarçonné, il n’arrive plus à poursuivre l’écriture du livre qu’il a mis en chantier. Cherchant à se sortir de ce passage à vide et à s’assurer de sa capacité à être un bon père, il fait un retour sur sa vie et, peu à peu, le récit d’un épisode crucial de son enfance – son expérience de pensionnaire dans une école religieuse – se substitue aux péripéties du roman en cours.
Mettant en scène un enfant hypersensible, marginalisé dans son milieu et obsédé par sa mère absente, On n’entend plus jouer
les enfants nous restitue la vision du monde d’un jeune garçon au tournant des années 1970 dans la région du Saguenay. Cette
oeuvre humaniste et sensible, traversée par un questionnement sur la filiation, l’amour et l’écriture, propose au lecteur une vision intimiste et surprenante de la vie peu connue des jeunes pensionnaires en région.

Table des matières

Table des matières
Page couverture avant 1
Chez le même éditeur 4
Page titre 5
Sans titre 6
Début du roman 7
Page couverture arrière 226