Le Goupil
  • Éditeur québécois

Émile Claudel n’est manifestement pas un enfant ordinaire. Quelques mois après sa naissance, qui coïncide avec la libération de la France en 1945, il parle sans cesse et en plusieurs langues.
Son apparence physique rebute tout le monde, à commencer par sa mère. Le goupil, tel qu’on l’a surnommé, amorce les premières années de sa vie préoccupé par de graves questions : Pourquoi ne suis-je nulle part à ma place ? Pourquoi le monde est-il si inhospitalier ? Et surtout, une question le taraude : Mon père est-il vraiment mon père ?
Centre d’éducation surveillée, fugues, apprentissage de la sexualité, rencontres risquées… On suivra Émile à travers ses années d’apprentissage parfois douloureuses. Dans ces pages fougueuses, on assiste également à la transformation de la France, qui passe du conservatisme au yéyé. Un deuxième roman d’une grande maîtrise, à l’ambiance onirique, qui offre aux lecteurs des péripéties inoubliables.